Archive

Archives pour 03/2013

C’est le printemps!

Cet hiver fût celui de la résistance plus que les précédents du fait de l’ampleur du mouvement de protestation qui s’est maintenu dans la Zone A Défendre de Notre Dame Des Landes et de la profusion d’actes solidaires au profit du maintien de ce lieu.

Devenu un emblème, une histoire très forte s’est désormais ancrée dans le coeur de tout ceux qui sont passés par la ZAD et ceux qui tiennent encore le pavé dans les bocages.

Sans compter toute la portée sociétale de cette aventure humaine, les enjeux  écologiques ont pu enfin ce mercredi être portés jusqu’à la commission européenne dites des pétitions qui a publiquement mise en demeure le gouvernement français de leur répondre avant la mi-juillet date éventuelle de mobilisation d’une mission européenne sur place.

Pour tous les rennais conscient que ce qui se trame dans la forêt de la Chataigneraie se trame aussi chez nous et que partout les affaires de gros sous l’emporte sur la raison, c’est le temps de s’organiser pour réinvestir les lieux des Prairies Saint Martin.

Rappel de la situation et du projet de Rennes Métropole:

60 000 mètre cube seront déplacés au lieu de la Trublet pour « compenser » l’imperméabilisation et la stabilisation d’une prairie humide située sur la rive Est dans la reprise du cour naturel de l’Ille.

Situé en zone inondable la ZAC Armorique en prolongement au nord des Prairies a déjà été entamé alors que le PPRI (Plan de Prévention des Risques d’Inondation) impose des normes définies pour stopper la construction dans ces espaces.

Ce contournement en plus d’être malhonnête par rapport à l’esprit du PPRI entraînera une configuration radicalement différente des abords de l’Ille à cet endroit. L’Ille a été historiquement très remaniée depuis son lit naturel pour les besoins en eau du canal, à l’endroit de ce projet de construction l’Ille reprend enfin un lit complètement naturel avec un paysage de gravière et des prairies humides que la rivière ne cesse de reconfigurer en fonction des crues et de l’érosion.

Au lieu de cet espace accessible aux promeneurs, aux pécheurs mais aussi à toute une faune et une flore existante, des palplanches seront dressés comme rempart contre l’érosion. Notez qu’on nous dit, à nous, quand on pêche à pied sur nos plages de bien remettre les pierres dans le bon sens! 😉

Les jardins familiaux anciennement ouvriers seront remplacés par une énième décoration paysagère new age pour bobo de passage.

Pour finir l’arrogance et la violence seront encore l’apanage de nos élus qui savent organiser des réunion d’enfumage publique comme la synthèse ce lundi 25 mars 2013 à 20h30 à Carrefour18 des opération séduction de l’entreprise BASE chargée d’engloutir les Prairies pour 9 millions d’euros, mais savent aussi bien arracher et détruire manu militari nos cultures et nos rêves d’une société plus juste.

Pour que le bras de rivière l’emporte sur le bras de fer tout le monde est encouragé à réinvestir les lieux afin que germe un contre projet avant le démarrage effectif des travaux, notez que les services municipaux ont déposés le pont flottant du côté rue de la Motte Brûlon qui devient par conséquent inaccessible, il reste deux accès, un par la canal Saint-Martin juste après le café « Le Bon Accueil » et l’autre du côté de la rue d’Antrain en face du Bd de la Duchesse Anne.

Un appel est lancé aux contributions:

Dans un premier temps nous aurons besoin de reconstruire des abris de jardin et du mobilier d’extérieur, récoltez des palettes, des vis et des outils de découpe.

Nous aurons besoin également de matériel agricole, semences et plans, boutures, tuteur, armature et bâche plastique pour serre, etc

Vous pouvez déposer vos contribution à la Maison de la Grève, il est conseillé de déposer le bois directement dans les jardins familiaux au niveau de l’ancienne parcelle collective ou si vous ne savez pas trop où aller dans une des parcelles non grillagées.

 Thibault pour le collectif « Tous aux Prairies »

thcarlini@hotmail.fr

Categories: Général Tags: